Témoignage

Annick Bonvin participe au projet Swiss CHEF Trial (Comparison of Home-Based Exercise Programmes for  Falls Prevention and Quality of Life) depuis Mai 2016 et a accepté de nous faire part de son expérience de l’outil REDCap et du support que la DAUnit lui a fourni. 
 

Comment vous est venue l’idée d’utiliser REDCap pour votre projet de recherche ?

Anne-Gabrielle Mittaz, professeure en santé, et cheffe du projet Swiss CHEF Trial, avait entendu parler de REDCap et a très vite pensé que ce serait l’outil idéal pour le recueil de données de son étude clinique sur la peur de chuter des patients seniors bénéficiant de programmes d’exercices à domicile supervisés par des  physiothérapeutes (Effects of three home-based exercise programmes regarding falls, quality of life and exercise-adherence in older adults at risk of falling).

Lorsque j’ai commencé à travailler pour le projet, je n’y connaissais absolument rien.  Suite à une première séance à Technopôle avec l’équipe qui allait prendre en charge  REDCap (DAUnit), nous avons commencé à comprendre comment cet outil fonctionnait et quelles perspectives il pourrait amener au projet.

Au départ seuls quelques questionnaires sur les données personnelles devaient y figurer, mais très vite nous nous sommes rendu compte que nous allions pouvoir y intégrer tous les questionnaires y compris des équations et des algorithmes qui traiteraient directement certaines données pour nous indiquer la peur de chuter des patients ayant répondu à l’étude.

Nos questionnaires utilisent une grande quantité de ressources différentes de REDcap, y compris le module de randomisation.

J’ai commencé à travailler sur les questionnaires, un à un. Lorsque je butais sur un problème, soit Alexandre Cotting, soit Fabien Dubosson m’aidaient à trouver des solutions simples. Je n’ai pas de formation informatique, mais REDCap s’est avéré être assez facilement accessible. Anne-Gabrielle et Roger Hilfiker géraient le côté scientifique et je le mettais en forme dans REDCap.

J’ai rédigé tous les questionnaires de l’étude et ils ont été publiés en français et en allemand pour répondre aux exigences de l’étude.

Nous avons décidé d’ouvrir l’accès aux questionnaires spécifiques à tous les physiothérapeutes  de l’étude. En fabricant un projet d’apprentissage « REDCap Swiss CHEF Trial for training », ces physiothérapeutes ont pu s’entraîner et tester leurs questionnaires de façon à être totalement à l’aise  sur le projet de l’étude proprement dite. La facilité d’utilisation de REDCap a été totale, y compris pour certaines personnes peu habituées à l’informatique. Chaque physiothérapeute, selon sa fonction dans l’étude a uniquement accès aux questionnaires dédiés.

Dans mon travail de tous les jours, je vérifie les données remplies par les physiothérapeutes. Si la rédaction des questions est précise, l’outil REDCap nous permet d’avoir très peu de données manquantes ou erronées. Cela vaut la peine de bien formuler les questions et de cibler les possibilités de réponses. Malgré tout, certaines erreurs s’étaient glissées dans les questionnaires mais une phase de test a permis de les débusquer et les corriger.

Le projet « Swiss CHEF Trial »  comporte 14 instruments et plus de 12 questionnaires mensuels digitaux que je rempli moi-même en recopiant les données envoyées sur papier par les participants. Cela donne potentiellement 1628 réponses à retranscrire.

Le volet de l’outil contenant des fonctionnalités statistiques nous permet de savoir en temps réel tout ce qui se passe au niveau de l’étude et de pouvoir obtenir des statistiques complètes à tout moment.  Nous utilisons cette fonction très régulièrement. Des exportations de données sont réalisées par notre statisticien régulièrement pour voir où en est le projet.

J’aurais un seul conseil à donner en ce qui concerne REDCap : bien se renseigner auprès de l’équipe de la DAUnit sur les possibilités  de l’outil, aller tester ses instruments,  et préparer soigneusement le projet  avant de commencer.

Au final RedCap nous a permis d’économiser un grand nombre d’heures et nous facilite le travail de monitoring de notre projet au jour le jour. Grâce aussi au soutien de l’équipe de la DAUnit, les problèmes qui arrivent naturellement dans ce genre de projet de grande ampleur sont rapidement gérés.